Skil 1840AA : Ce que nous en pensons après nos tests

La Skil 1840AA est une défonceuse qui occupe le même segment que l’Arebos CCOF12. On a un modèle plutôt robuste assorti d’un bon nombre d’accessoires. C’est une défonceuse qui s’adresse aux débutants à la recherche d’un premier outil, mais qui n’ont pas envie de se ruiner.

Cette défonceuse est-elle de bonne qualité ? Les débutants en auront-ils pour leur argent où vaut-il mieux qu’ils investissent dans un modèle plus cher ? Voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur ce modèle.

Le test complet de la Skil 1840AA par nos équipes

Avec ses poignées inclinables biratières et sa semelle en aluminium, la 1840AA de chez Skil  est très agréable à manipuler. La vitesse de rotation de règle avec une petite molette facilement accessible du pouce lorsque l’on a la défonceuse en main. Si l’on veut changer de fraise, rien de plus simple : le blocage de l’arbre permet de faire la manipulation très facilement.

La machine est équipée d’un système à LED qui permet d’éclairer la pièce que l’on travaille. C’est une fonctionnalité que l’on retrouve par exemple sur la Bosh Expert POF1400. Autre point commun : la présence d’un raccord pour y brancher un aspirateur à poussière. Pour un appareil de cette gamme de prix, c’est une bonne nouvelle.

Voici notre test de la défonceuse Skil 1840AA

Le réglage de la profondeur se fait grâce à une molette que l’on trouve sur la butée de profondeur de la défonceuse. Le réglage se fait au millimètre près. En plus, il y a un système de préréglage qui permet de faire varier les profondeurs de manière très rapide. C’est assez commun, mais toujours agréable à trouver.

La Skil 1840AA est livrée avec deux douilles : une de 6 mm et une autre de 8. On ne peut donc pas mettre de fraises ¼, ce qui est plutôt dommage, car on trouve des fraises de ce diamètre à un prix très intéressant sur internet.  Le guide parallèle est plutôt bien senti, car il permet aussi de faire des arrondis et des courbes.

Voir plus d’avis clients sur Amazon

Notre avis d’expert sur la Skil 1840AA

L’ergonomie de la machine est plutôt bonne. On peut ajuster les poignées à l’inclinaison voulue afin de ne pas trop se fatiguer lorsque l’on travaille du bois assez dur. Au niveau du confort, on est proche de la Black & Decker KW900EKA, ce qui est clairement un compliment.

Toutefois, l’appareil a une utilisation relativement limitée à cause de sa vitesse de rotation minimale de 12.000 tr/min. C’est malheureusement beaucoup trop pour usiner du laiton ou de l’aluminium. Par contre, aucun problème pour usiner tous les bois usuels. C’est donc une défonceuse qui se destine à un usage conventionnel.

Les deux douilles qui sont fournies sont largement suffisantes lorsque l’on débute, mais, étant donné que l’on ne peut pas fixer de fraises dont le diamètre est plus important, les arrondis sont assez compliqués à faire, même avec le guide circulaire. Mais étant donné le prix de la machine, on ne va pas non plus se plaindre.

Par rapport à l’Arebos CCOF12, la Skil 1840AA est bien meilleure. Les accessoires sont de meilleure qualité et la machine est beaucoup plus précise. Les rainures, les chanfreins ou les moulures se font très facilement et on passe facilement d’une profondeur de butée à une autre grâce aux présélections.

Voir plus d’avis clients sur Amazon

Le réglage de la butée est très simple sur la Skil 1840AA

Caractéristiques techniques

  • Dimensions : 37.7 x 7 x 22 cm
  • Puissance : 1.300 W
  • Poids : 3.5 kg
  • Vitesse de rotation : 12.000 à 28.000 tr/min
  • Livré avec une fraise à dent droite, 1 douille de 6 mm, 1 douille de 8 mm, 1 guide parallèle, 1 guide curviligne, 1 guide circulaire, 1 clé et 1 anneau de copie

Voir plus d’avis clients sur Amazon

Points forts

  • Machine plutôt robuste
  • Bonne ergonomie
  • Très bon rapport qualité/prix

Points faibles

  • Vitesse de rotation minimale un peu élevée pour travailler des matériaux mous
  • Aucune fraise livrée avec
  • Impossibilité de fixer un collier de serrage 1/4

Voir plus d’avis clients sur Amazon

Notre note, en bref